Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

26 Avril 2014, 13:00pm

Publié par Bishlouk

Ce week-end se déroule le Whisky Festival des embouteilleurs indépendants à Alost, organisé par Jurgen’s Whiskyhuis. Cette année, le festival déménage d’une abbaye à Gramont vers l’hôtel Royal Astrid d’Alost. J’y étais hier (vendredi), voici mon compte rendu.

Le prix de l’entrée sur place étais fixé à 15€ (10€ en prévente), ce prix comprenant un verre à dégustation de type copita et deux jetons (chaque jeton ayant une valeur de 1€) pour l’achat de drams aux stands (il fallait évidemment aussi acheter plus de jetons afin de pouvoir déguster plusieurs choses, le prix des drams de 2cl variant de 2 à plus de 20 jetons, en fonction du prix et de la rareté du whisky dégusté). Un prix d’entrée dans la norme et loin d’être excessif.

Toujours à l’entrée, un dram ‘’mystère’’ nous était offert et on avait la possibilité de participer à un concours via un bulletin à compléter : il fallait deviner la distillerie, le genre, l’âge et le taux d’alcool du whisky mystère. Pas facile comme exercice, mais à la clé il y avait une bouteille à gagner. Il m’a semblé que c’était un refill sherry (doux et sucré, à la limite du liquoreux), à mon avis du Speyside. Il se rapprochait assez fort du Glenrothes 25y que j’ai eu par le passé dans mon bar et d’un Aberlour Golden Cask que j’avais eu l’occasion de goûter par le passé. Mais comme une truffe j’ai oublié de remplir le bulletin de participation et de le laisser dans l’urne (et puis rien ne dit non plus que j’étais dans le vrai, si ça tombe j’étais complètement à côté de la plaque).

La salle (où se trouvaient quelques tables hautes ornées de crachoirs et de grandes bouteilles d’eau) proprement dite où se trouvaient les sept stands n’était pas énorme, mais suffisante pour les accueillir. Oui, ‘’seulement’’ sept stands, mais tous bourrés de plein de bouteilles (il suffit de regarder les photos pour se faire une idée), bien plus que la capacité de dégustation ne le permet. Et le choix était amplement suffisant, quels que soient les préférences et envies de chacun.

Comme le temps clément s’y prêtait, la porte arrière de la salle était ouverte et donnait sur une terrasse garnie de tables et de chaises longues. Idéal pour une séance de vapotage au soleil, un dram à la main ;-).

Pour vous expliquer mon parcours, je suis d’abord passé par le stand le plus fourni où trônaient les bouteilles Silver Seal, Coopers Choice, Old Masters, The Whisky Fair, The Ultimate, Whisky-Doris, Sansibar, Maltbarn et Scotch Malt Whisky Society. Pfuiii, rien que ce stand permettait de goûter à plus de 200 bouteilles différentes. J’y ai goûté, pour préparer ma bouche à ce qui allait suivre, le Blair Athol 1988 The Ultimate à 46%, qui était très bon.

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

Passage ensuite au stand A.D. Rattray, l’embouteilleur écossais, où entre 50 et 100 bouteilles étaient proposées. Mon choix s’est porté sur un Macduff 28 ans sherry que j’avais dans le collimateur depuis un petit temps déjà. Bonne pioche, j’ai acheté la bouteille dans la foulée.

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

Petit saut chez Gordon & MacPhail qui présentait ses dernières nouveautés et quelques très vieilles (et très chères) bouteilles. J’y ai goûté un Aberfeldy 1995 qui ne m’a pas particulièrement séduit. Tout comme chez Malts of Scotland, j’ai du mal à trouver des produits qui correspondent à mes goûts chez Gordon & MacPhail.

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

Retour ensuite au stand ‘’où il y a avait plein de bouteilles’’ pour y goûter un Glen Keith 21 ans Whisky-Doris de très bonne facture.

Une autre bouteille que j’avais en ligne de mire, sur le stand Kintra / Golden Cask (tenu par Erik Molenaar, Mr Kintra en personne), était le Mortlach 14 ans Kintra fini en fût de sherry pendant 8 mois. Très bon, mais un peu cher pour un 14 ans je trouve.

Sur le stand Whisky Import Nederland, j’ai pu goûter un Ben Nevis 18 ans très vanté par l’importateur. Bien fait en effet ce Ben Nevis, mais pas étonnant pour autant.

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

J’ai fait l’impasse sur le stand Samaroli (dont je trouve les bouteilles hors de prix) pour finalement m’amarrer au stand qui m’attirait le plus : le stand (tenu par Jurgen Vromans, Mr The Whisky Mercenary en personne) The Whisky Mercenary, Cadenhead’s Small Batch, Liquid Sun, Malts of Scotland, The Whiskyman, That Boutique, Daily Dram, Jack Wieber, The Whisky Agency et Signatory Vintage. J’ai pu discuter longuement de la gamme The Whisky Mercenary avec Jurgen Vromans, quelqu’un de très sympa. J’y ai d’ailleurs goûté trois de ses bouteilles : les nouveaux Littlemill 21 ans (note de dégustation ‘’de salon’’ dans les prochains jours sur ce même blog ;-) ) et The Nameless One (très ‘’easy drinkable’’ et accessible, ça se laisse boire tout seul) ; et le Dailuaine 21 ans très bon aussi (je n’ai pas pris de note pour celui-là, par contre ; j’étais occupé à discuter avec Jurgen).

Sur ce même stand j’en ai aussi profité pour acheter quelques samples de Cadenhead’s Small Batch à déguster plus tard au calme à la maison.

Compte rendu : Whisky Festival des embouteilleurs indépendants 2014 (Alost)

Concernant toutes les (bonnes) choses que j’ai dégustées sur place, je publierai mes notes de dégustation (‘’de festival’’, donc pas aussi précises et complètes que mes notes ‘’de salon’’ au calme à la maison) dans les prochains jours.

A noter que le festival se déroule encore aujourd’hui (samedi) et demain (dimanche) ; n’hésitez pas à y faire un saut si vous en avez l’occasion.

Ma conclusion (personnelle que j’ai à moi) : J’aime beaucoup ce ‘’petit’’ (en taille, pas en bouteilles) festival. Non seulement il est très convivial, mais on peut surtout y déguster des bouteilles qui ne pourraient l’être ailleurs. Evidemment, ce festival attirera plus les amateurs éclairés que les débutants dans le whisky de par le choix très pointu proposé. Moi, j’y retournerai l’an prochain sans aucun doute.