Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Deux BenRiach 1998/2014 (1 finish PX et 1 finish Tawny Port) OB for Anam na h-Alba

19 Octobre 2014, 17:50pm

Publié par Bishlouk

Continuons et terminons (pour le moment) notre exploration des ‘’finishes’’. Bien sûr, il est probable que je reparle de finish dans l’avenir, mais à l’heure actuelle il me semble une bonne idée de clôturer mon petit tour d’horizon des finishes par deux BenRiach. Oui, deux whiskies dans le même article, car issus de la même distillerie et distillés la même année. Le finish devrait donc faire la différence entre eux deux. Pas réellement un face à face, mais presque.

Ces deux BenRiach sont des embouteillages officiels, mais embouteillés spécialement et exclusivement pour l’embouteilleur allemand Anam na h-Alba (comme l’Edradour de l’article précédent).

Les deux finishes proposés aujourd’hui sont différents, l’un étant de sherry Pedro Ximenez (PX), l’autre de porto (Tawny Port). Tous deux distillés en 1998, ces whiskies ont été embouteillés en 2014, en brut de fût. Le temps de maturation en finish n’est pas spécifié, et est peut-être très différent d’un embouteillage à l’autre.

(photo Anam na h-Alba / Facebook)
(photo Anam na h-Alba / Facebook)
BenRiach 1998/07.2014 (16 ans) Pedro Ximenez Sherry Finish, Selected and Bottled for Anam na h-Alba, 53.4%, 589 bottles.
  • Nez : Poudre de cacao, caramel, épices douces, pêche caramélisée, abricot sec, traces d’amande. Pas mal de choses se télescopent pour former un tout cohérent.
  • Bouche : L’entrée en bouche est douce et agréable, malgré les 53.4%. L’alcool est bien intégré et n’agresse pas. Beaucoup de fruits blancs et jaunes caramélisés et confiturés. Du sirop de cassis poivré. Très bon en bouche.
  • Finale : Assez courte. Une petite amertume d’abricot sec, de la confiture de prune jaune. Sécheresse de pelure de fruits. Quelques épices douces.
  • Verdict : Je ne suis généralement pas friand des fûts en PX, préférant de loin l’Oloroso. Pourtant, ici, le finish apporte réellement quelque chose de positif qui me plaît. Le finish en PX serait-il plus à mon goût que la maturation complète en fût de ce sherry ? A réessayer, en tout cas.
  • 88/100.
(photo Anam na h-Alba / Facebook)
(photo Anam na h-Alba / Facebook)
BenRiach 1998/08.2014 (16 ans) Tawny Port Finish, Selected and Bottled for Anam na h-Alba, 55.8%, 781 bottles.
  • Nez : L’alcool pique au nez, occultant les odeurs. Il faut laisser le dram s’aérer un peu. Ensuite des épices douces et des effluves vineuses prennent tout le nez.
  • Bouche : D’abord la bouche est sage et effacée, puis l’alcool monte en puissance, accompagné de melon au vin, de pastèque et de poire en sirop.
  • Finale : Très courte. Une légère amertume abricotée, quelques épices douces, et pas grand-chose de plus.
  • Verdict : Peu complexe, ce whisky souffre aussi de l’alcool trop marqué. Ce finish ne me séduit pas plus que ça, même si en boire un dram peut s’avérer intéressant.
  • 83/100.

Ces deux BenRiach sont disponibles chez Dram242 pour un peu plus de 100 euros. Un prix un poil élevé, je trouve, pour des 16 ans d’âge (mais cette considération concernant le prix n’engage que moi, bien sûr).

Ma conclusion concernant les finishes :

Finalement, il y a des choses intéressantes à découvrir dans les finishes. Mais cela reste, je trouve, très aléatoire. Sur les quatre goûtés et présentés, deux m’ont agréablement surpris (j’aurais même considéré un achat, si il avait été plus en phase avec mes critères personnels prix/âge/qualité), tandis que les deux autres m’ont paru très dispensables. Bref, je ne vais plus avoir d’a priori négatif envers les finishes, mais les goûter avant de juger. Un peu comme avec tous les whiskies, en somme…