Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Glen Scotia 1992 / 2014 The Whiskyman, 51.3%

26 Octobre 2014, 21:33pm

Publié par Bishlouk

Comme promis hier, je vais me pencher, dans quelques-uns des prochains articles, sur quelques nouveautés goûtées au Whisky Festival Massen. Mais cette fois-ci au calme, loin de l’ambiance mouvementée d’un salon.

Je commence ce soir avec le tout nouveau Glen Scotia embouteillé par The Whiskyman. Un whisky ‘’Hard Rock’’, dont l’étiquette est inspirée du Run to The Hills d’Iron Maiden. Dominiek Bouckaert, qui avait déjà au début des années 2010 sous-titré un bon nombre de ses embouteillages de petites phrases tirées de l’histoire du rock (It’s only single malt (and I like it), Dram together, Sympathy for the whisky, etc) revient vers son attirance pour la musique qui a des couilles. Et c’est tant mieux, car c’est assez ludique et ça engendre des étiquettes très sympa (et c’est plus excitant qu’une allusion à Britney Spears, hein ;-) ).

Glen Scotia 1992 / 2014 The Whiskyman, 51.3%
Glen Scotia 1992 /2014 The Whiskyman ‘’Run to The Stills’’, 51.3%, 162 bouteilles :
  • Nez : D’emblée j’ai su que j’avais affaire à un dram qui sort des sentiers battus, tant le nez est éloigné des standards que j’ai déjà croisés. Il est assez difficile à cerner et à décrire, d’ailleurs. Mais bon, c’est parfois la difficulté d’un blogueur, et il faut faire avec ; alors je me lance. De la minéralité (ardoise, fumée cendrée), des sous-bois (fougère séchée et bruyère), et aussi pas mal de fruits liquoreux (pomme et poire). Une sucrosité de vanille caramélisée. Plein de choses, et ça sent bon sans agresser.
  • Bouche : Pas agressive non plus. Plutôt douce, même. Je soupçonne un refill sherry, même si l’info officielle sur le type de fût n’est pas connue. De la pelure de poire, des épices exotiques, de la vanille et du caramel. Des vagues de liqueur de poire en fin de bouche.
  • Finale : Assez courte. Une explosion d’épices, et une légère amertume et sécheresse abricotées. La fumée cendrée refait surface.
  • Verdict : Mon impression en festival s’est vérifiée en le regoûtant au calme. Un dram atypique, peu conventionnel et peu courant. Ça fait plaisir d’encore croiser un whisky qui étonne, surtout quand en plus il est bon ! Un whisky multi-facettes et ludique (comme son étiquette).
  • 90/100. 89 pour sa qualité globale et sa complexité, le 90ème point pour son profil hors normes et son côté ludique.

Il vient de débarquer chez tous les cavistes spécialisés revendant The Whiskyman (Massen, TasTToe, La Cave St Jacques, QV.ID, The Single Malt Whisky Shop, Jurgen’s Whiskyhuis, et peut-être encore d’autres), pour 109€.