Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Quadriptyque Clynelish, volet 1 : 1995/2014 (19 ans) Malts of Scotland, 52.8%

28 Octobre 2014, 08:50am

Publié par Bishlouk

Les embouteillages indépendants de Clynelish pleuvent chaque mois. Tant et si bien qu’il m’est difficile de faire un choix ciblé sur LA bouteille correspondant à mes goûts. Bien que cette distillerie me plaise beaucoup, j’hésite souvent à m’acheter telle ou telle bouteille. Et souvent, à cause de cette hésitation, je loupe le coche. Il faudrait pouvoir tout goûter avant d’acheter, ce qui est loin d’être toujours possible.

Je vais essayer (mais cela m’étonnerait fort que j’arrive ne fut-ce qu’à sa cheville) d’imiter Serge Valentin (Mr Whiskyfun, qui est certainement le plus grand spécialiste en Clynelish au monde) en vous proposant un quadriptyque de quatre (bah oui, c’est pas un quadriptyque pour rien, n’est-ce pas ?) Clynelish récents. Et puis ça devrait intéresser un pote qui aime Clynelish encore plus que moi, vu qu’il en fait la collection (ou alors il ne sera pas du tout d’accord avec mes propos et me reniera sur-le-champ, oups ^^).

Je commence aujourd’hui avec un Clynelish qui n’est pas disponible en Belgique, mais bien en Allemagne. Et si vous êtes intéressé, il faudra vous dépêcher : il n’a été tiré qu’à seulement 80 bouteilles ! Il s’agit d’un embouteillage spécial de Malts of Scotland pour la boutique Der Feinschmecker :

Quadriptyque Clynelish, volet 1 : 1995/2014 (19 ans) Malts of Scotland, 52.8%

Clynelish 19 ans Malts of Scotland pour Der Feinschmecker, 03.1995 / 18.09.2014, Sherry Hogshead FS 006, 52.8%, 80 bouteilles.

  • Nez : La couleur de ce whisky annonçait déjà… la couleur (bon OK, elle était facile) : l’empreinte du sherry est bien marquée. Pain d’épices, caramel, cassonade, noisette, moka, cassis. Mais aussi un peu de paraffine (le fameux ‘’waxy’’ parfois présent chez Clynelish). Une mini brise iodée quand on hume longuement le dram ; mais il faut aller la chercher, celle-là. Après aération, une fraîcheur piquante végétale.
  • Bouche : Les épices exotiques d’abord, suivies par un mélange sucré-salé. Le sucré est évidemment dû à la maturation en fût de sherry : cassonade, compote de fruits noirs, chocolat au lait. Le salé trahit probablement le style côtier de Clynelish. Par contre je ne détecte plus de notes cireuses ici.
  • Finale : Longue. Un kick alcooleux se révèle quand on déglutit. La fumée iodée ici se montre plus présente. Une petite amertume boisée pointe le bout du nez. Le sel perdure longtemps sur la langue.
  • Verdict : Déjà, je suis assez fan des whiskies maturés en fûts de sherry. Mais quand j’en croise un qui ne camoufle pas le profil de la distillerie (ce qui est souvent le cas), qui est bon et en plus complexe ; là j’ai (presque) une érection.
  • 90/100.

Disponible actuellement (et peut-être plus pour très longtemps, dépêchez-vous !) via le site web de Der Feinschmecker (Google est votre ami :-) ) pour 89€. Aucune idée si cette boutique envoie vers la Belgique, par contre.