Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Quadriptyque Clynelish, volet 3 : 17 ans Maltbarn, 52.4%

30 Octobre 2014, 07:44am

Publié par Bishlouk

Avant dernier article de mon dossier concernant des Clynelish récemment sortis sur le marché. J’ai parlé il y a peu de plusieurs embouteillages Maltbarn qui étaient de bonne facture. Ce Clynelish-ci est un des trois derniers whiskies sortis mi-octobre par cet embouteilleur, mais il a immédiatement été sold out partout dès que Whiskyfun l’a coté 90/100.

Mon avis vaut ce qu’il vaut, et est certainement moins pertinent que celui de Serge Valentin, mais je me permets néanmoins d’humblement vous le proposer :

(photo Dram 242)
(photo Dram 242)
Clynelish 17 ans Maltbarn, 1997 / 2014, 52.4%, 166 bouteilles :
  • Nez : La fumée, la vanille et le miel dominent d’entrée. Cette fumée se fait plus discrète après quelques instants, laissant la place au sirop de poire. Quelques relents de solvant passent, avant de disparaître définitivement et être remplacés par des notes de cire industrielle.
  • Bouche : De la cire de bougie se fait sentir en entrée de bouche, mais est vite balayée par une grosse amertume de pelure d’agrumes qui occupe (trop) la place. Des agrumes acides sont aussi perceptibles.
  • Finale : Des vagues de gros sel brûlent la gorge, et l’amertume de la bouche perdure en mourant lentement.
  • Verdict : Désolé de le dire, mais mes goûts divergent de ceux de Serge Valentin (sur ce whisky-ci, en tout cas). La signature fumée / cire / iode de Clynelish est bien présente, mais dispersée. L’amertume est trop importante à mon goût. Le sel de la finale trop massif. Les fruits trop timides. Je continue avec les points négatifs (à mes yeux), ou je continue ;-) ? Ce Clynelish est buvable, bien sûr, mais ne correspond pas à mes goûts personnels et doit peut-être être bu dans des circonstances particulières pour être apprécié dans une juste mesure.
  • 81/100.

Sold out ultra rapidement, comme expliqué plus haut, donc. Mais peut-être reste-t-il quelques samples chez Dram 242, si jamais vous voulez le goûter et vous faire votre propre opinion (puisque celle des blogueurs est très divergente sur le sujet).