Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Auchroisk 24 ans Cadenhead’s Small Batch, 57.5%

16 Novembre 2014, 19:32pm

Publié par Bishlouk

Honte à moi, ça fait une semaine que je n’ai plus parlé de Cadenhead ! Rhalala, je suis impardonnable sur ce coup-là ! Je mérite au moins 10 coups de fouet… Voire plus…

Pour me faire pardonner, et en attendant mes comptes rendus de deux dégustations Cadenhead de grande envergure qui se dérouleront bientôt en Belgique, je vous propose aujourd’hui mon avis sur un embouteillage de la gamme Small Batch qui est sorti sur le marché il y a déjà environ 6 mois. Mais comme il s’agit d’une distillerie peu connue et peu recherchée, cet embouteillage se trouve encore assez facilement. Et pourtant, cet Auchroisk mérite qu’on s’y attarde. D’ailleurs, je l’avais rapidement goûté chez Massen en avril et il m’avait tout de suite séduit. Il est grandement temps de se pencher dessus de façon plus poussée.

Auchroisk 24 ans Cadenhead’s Small Batch, 57.5%
Auchroisk 24 ans Cadenhead’s Small Batch, 1989/2014, 57.5%, 1140 bouteilles.
  • Nez : De la prune noire, de la noisette, des volutes de café, du caramel. Il y a clairement une influence de fûts de sherry, c’est indéniable. Quelques traces de tabac et de thé noir se dégagent par après. Ce whisky est aussi, au nez, légèrement soufré, mais juste ce qu’il faut pour que ce soit un avantage (selon mes goûts personnels), sans que ce soit trop (ce qui me rebute, par contre). Les personnes très sensibles au soufre ne devraient pas ici être à la fête.
  • Bouche : Badaboum dès le départ ! Du caramel poivré, plein de fruits (blancs, jaunes, dattes, figues, etc) sucrés et déclinés sous toutes les formes possibles (compotés, en sirop, confits). C’est crémeux en bouche. Petit à petit, la présence de raisins secs se révèle et ceux-ci deviennent de plus en plus en avant plan.
  • Finale : Moyenne. Une chaleur se développe et rayonne en bouche. Un soupçon de bois apparaît. Les épices et les fruits meurent lentement.
  • Verdict : C’est un profil qui ne plaira pas à tout le monde, je pense que cet Auchroisk est à mettre dans la catégorie des ‘’love it or hate it’’. Déjà, le côté soufré perceptible au nez devrait éloigner une certaine tranche d’amateurs. Le sherry est bien évidemment perceptible, mais pas envahissant (on est très loin d’un dark Oloroso, par exemple). Pas spécialement complexe, mais puissant et goûteux. Personnellement j’aime beaucoup ce genre de whisky.
  • 89/100.

Comme expliqué en début d’article, cet Auchroisk est encore facilement trouvable (entre 105 et 120€ en fonction de la boutique). Je l’ai vu chez Massen il y a deux semaines, et je pense qu’il doit encore être disponible chez TasTToe et au Single Malt Whisky Shop de Zammel. Et sinon, il est encore disponible chez The Nectar, le distributeur de Cadenhead en Belgique. Vous pouvez toujours demander à votre caviste d’en commander une bouteille pour vous !