Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Compass Box The Lost Blend, 46%

10 Novembre 2014, 23:03pm

Publié par Bishlouk

Première nouveauté du Spirits of the Sky à passer sous la loupe. Et ce n’est pas un single malt, mais un blended malt. Pas de whisky de grain dans ce blend, c’est un assemblage de single malts de trois distilleries.

J’avais déjà, il y a quelques mois, fait un compte rendu d’une dégustation Compass Box. Vous savez donc que je pense du bien de cet embouteilleur / blender / petit chimiste du whisky. John Glaser, son patron, aime jouer et expérimenter (parfois même il explore des chemins glissants, mais ça fonctionne !).

Ce Lost Blend vient d’arriver sur le marché, en édition limitée. Un peu plus de 12000 bouteilles pour le monde entier, et seulement 200 pour le marché belge. Il est un hommage à l’Eleuthera, le tout premier blended malt créé par Compass Box dont la production avait dû être arrêtée en 2004 faute de fûts adéquats pour assurer sa continuité.

Sur papier, il est très séduisant, surtout à mes yeux : il est composé de 22% de Caol Ila de 11 à 15 ans d’âge, de 70% de Clynelish de 17 à 24 ans d’âge, et de 8% d’Allt-a-Bhainne de 20 ans d’âge.

Haaaa, Caol Ila ! Ma distillerie d’Islay préférée. Haaaa, Clynelish, que j’apprécie aussi particulièrement. Un mélange des deux, ça doit détonner ! Quant au faible pourcentage de malt du Speyside, je présume qu’il doit apporter une touche de douceur et de rondeur à l’assemblage. Et en plus il ne contient pas whisky de grain, dont je ne suis pas particulièrement fan. En théorie, ça doit être du tout bon ! Qu’en est-il de la pratique ?

Compass Box The Lost Blend, 46%
Compass Box The Lost Blend, 46%, 12018 bouteilles.
  • Nez : La tourbe iodée et minérale (ardoise humide) se mélange à de la vanille et à des effluves d’agrumes. Quelques notes fraîches printanières par ci par là. Je reconnais clairement les deux distilleries, and I like it ! La fumée iodée prend peu à peu le pas sur la tourbe minérale. Un peu de pomme verte apparait aussi.
  • Bouche : Hyper crémeux et onctueux, presque huileux. De la vanille poivrée, du pamplemousse. De fines traces de tourbe minérale, mais le Caol Ila est ici très discret. Quelques vagues salées.
  • Finale : Un bon kick de fumée salée revient en bouche. La tourbe minérale refait aussi surface et s’impose rapidement.
  • Verdict : Je le dis d’entrée, moi, perso, je suis fan ! Par contre si vous n’aimez ni Caol Ila ni Clynelish passez votre chemin. Mais sinon… le mariage entre ces deux distilleries est juste à tomber, avec ce jeu de cache-cache qui court du nez à la finale. C’est bon, très facile à boire, assez complexe que pour être ludique et surprenant. Ce Lost Blend est, quelque part, un chaînon manquant dans ce que je connais du whisky. Je suis séduit.
  • 90/100.
Particularité du packaging de ce Lost Blend : il existe trois étiquettes différentes.Particularité du packaging de ce Lost Blend : il existe trois étiquettes différentes.Particularité du packaging de ce Lost Blend : il existe trois étiquettes différentes.

Particularité du packaging de ce Lost Blend : il existe trois étiquettes différentes.

Disponible en ce moment (et comme il est limité à seulement 200 bouteilles pour la Belgique, ça ne risque pas de durer longtemps) pour ±80€ chez tous les cavistes se fournissant chez The Nectar (qui distribue Compass Box chez nous). Vous connaissez les adresses, maintenant (Massen, TasTToe, QV.ID, The Single Malt Whisky Shop, La Cave St Jacques, et des cavistes moins spécialisés comme la Maison Demiautte, Toby Vins ou Hesby Drinks). Moi, en tout cas, je vais m’en acheter une bouteille.