Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014

27 Novembre 2014, 14:09pm

Publié par Bishlouk

Le lineup de la soirée

Le lineup de la soirée

Mark Watt
Mark Watt

Haha, encore un titre accrocheur ! Que ne ferais-je pas pour attirer les curieux ;-)

Rien de scabreux cette fois-ci, aucune babes à l’horizon. Mais ce mercredi 26/11/2014 se déroulait une dégustation Cadenhead chez TasTToe, animée par le seul et unique Mark Watt, le MC de chez Cadenhead (il est directeur général, sélectionne les fûts, gère les fûts, directeur des ventes et marketing, et anime même les dégustations diverses. Bref, il fait un peu tout (même si il n’est pas tout seul dans la société) ), particulièrement en forme et de bonne humeur au demeurant. Les blagues et anecdotes amusantes ont fusé.

Non seulement l’ambiance était très chouette, les gens présents attentifs et de bonne compagnie ; mais surtout le lineup proposé était particulièrement alléchant et attirant : que des bouteilles des gammes Small Batch et Single Cask que je n’avais pas encore eu l’occasion de goûter. Et au nombre de huit, excusez du peu !! Ces huit whiskies faisaient partie de la dernière vague des gammes internationales (qui ne sont pas exclusivement réservées aux boutiques Cadenhead, contrairement aux gammes comme l'Authentic Collection, par exemple), sorties il y a quelques semaines. Le plus jeune proposé étant âgé de 21 ans, on peut dire qu’il y avait du lourd.

Sans plus attendre, passons à la présentation et à mon ressenti sur ces huit whiskies. Comme j’aime à le rappeler à chaque fois, ces notes ont été prises lors d’un tasting plié en 2h30-3h00, dans un environnement particulier. Impossible de décortiquer chirurgicalement chaque dram, mes impressions sont donc à prendre avec un certain recul.

De manière générale, aucun ‘’grand’’ nom de distillerie dans cette sélection (sauf Clynelish, qui est bien connu), mais plutôt des distilleries confidentielles. Et aucun fût de sherry, ni même de whisky tourbé. Que des fûts de bourbon, des profils qui devraient, de prime abord, faire partie d’une belle et grande même famille.

Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Glen Moray 22 ans Cadenhead’s Small Batch, 1992/2014, 56.2%, 448 bouteilles.

Démarrer sur un brut de fût à plus de 55% en starter, en sachant que derrière le suivant sera à moins de 50%, cela m’a paru exotique. Glen Moray est une distillerie du Speyside dont il existe extrêmement peu d’embouteillages officiels, toute la production partant en blend. Les embouteillages indépendants ne sont pas non plus légion, cette distillerie n’ayant pas une extraordinaire renommée.

  • Nez : De la poire confite et des relents d’orange aussi confite. Epices exotiques. Le nez s’évente vite, par contre, dommage.
  • Bouche : Moelleux et crémeux. Des fruits humides, du poivré-salé.
  • Finale : Moyenne et salée. Des épices dans la gorge. Légère sécheresse boisée.
  • Verdict : Speyside typique, bien fait, mais pas suprenant.
  • 84/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Tullibardine 21 ans Cadenhead’s Small Batch, 1993/2014, 46.9%, 492 bouteilles.

Tullibardine est une distillerie des Highlands. La gamme officielle a été renouvelée il y a peu de temps, et les embouteillages indépendants ne sont pas nombreux.

  • Nez : Du raisin, une fraîcheur printanière, du carton humide. J’ai trouvé ce nez assez timide.
  • Bouche : La bouche est elle aussi assez effacée et plate. Peut-être parce que suivant un whisky à plus de 55% ? Dominée par les fruits verts.
  • Finale : Amertume de pelure de pomme.
  • Verdict : Equilibré, mais passe partout et mou du genou.
  • 82/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Strathclyde 25 ans Cadenhead’s Small Batch, 1989/2014, 57.8%, 348 bouteilles.

L’ovni de la sélection du soir. Le seul single grain proposé, donc un profil assez différent des single malts. Strathclyde est une distillerie des Lowlands dont la production part complètement (à part quelques fûts parfois vendus à des brokers ou à des embouteilleurs indépendants) dans le blend.

  • Nez : Doux, vanillé, bourboneux. Des relents de vernis.
  • Bouche : Elle aussi très bourboneuse, dominée par la vanille. J’ai du mal à définir clairement les saveurs, mais c’est indubitablement un whisky de grain, il ne peut pas cacher ses origines. La bouche est moelleuse, douce, sucrée, fondue.
  • Finale : Du bois vanillé recouvert de cire.
  • Verdict : Alcool bien équilibré, très doux, liquoreux, et très bon. J’ai fort apprécié.
  • 87/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Strathmill 22 ans Cadenhead’s Small Batch, 1992/2014, 50.4%, 402 bouteilles.

Retour dans le Speyside avec Strathmill, cette distillerie elle aussi peu connue dont la production part aussi presque exclusivement dans le blend.

  • Nez : De la pomme, de la poire, de légers agrumes, un peu de vanille.
  • Bouche : Doux et fruité. De la vanille, des fruits d’automne.
  • Finale : Moyenne. Chaleur alcooleuse, vanille, et les fruits qui meurent lentement.
  • Verdict : Equilibré, Typique du Speyside en fût de bourbon. Bien fait, mais aucune surprise.
  • 83/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Ben Nevis 22 ans Cadenhead’s Small Batch, 1992/2014, 53.5%, 444 bouteilles.

Distillerie des Highlands, Ben Nevis produit pas mal d’embouteillages officiels, de même assez bien d’embouteillages indépendants existent. J’en ai déjà passé sous la loupe sur le blog.

  • Nez : De la mandarine (qui disparaît vite), de la vanille, de la pomme verte fraîche.
  • Bouche : De la pomme verte acidulée, de la vanille légèrement salée.
  • Finale : Moyenne. Le sel grandit et recouvre progressivement le reste.
  • Verdict : Changeant, pas mal sans être renversant.
  • 85/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Ledaig 21 ans Cadenhead’s Small Batch, 1992/2014, 53.6%, 534 bouteilles.

Un Ledaig plus âgé que ceux dont j’ai récemment parlé. En règle générale Ledaig est tourbé, j’ai donc été étonné de le voir en 6ème position dans le lineup.

  • Nez : Ho, pas de tourbe ?? Nez sucré, doux, vanillé. Délicat comme des poils de peau de pèche. Très légère fumée après aération de plusieurs minutes.
  • Bouche : Très très légèrement tourbé, mais profil surtout bourboneux. Salinité grandissante.
  • Finale : Courte. Légèrement sucrée et vanillée. L’iode disparaît assez vite.
  • Verdict : Un Ledaig non conventionnel qui me fait plutôt penser à un Highland.
  • 86/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Clynelish 21 ans Cadenhead’s Small Batch, 1992/2014, 51.6%, 792 bouteilles.

On ne présente plus Clynelish. Récemment j’ai parlé de l’autre Clynelish 21 ans Cadenhead’s Small Batch sorti en même temps, mais embouteillé exclusivement pour The Nectar. Qu’en est-il de celui-ci (même si, évidemment, il passe après 6 autres drams et plus vite que lors de la dégustation "cool à l’aise à la maison" de celui pour The Nectar) ?

  • Nez : Très bon nez, typiquement Clynelishien. Cire, iode, agrumes, pomme verte.
  • Bouche : Très ‘’easy drinkable’’. Légère iode, fruits blancs fraîchement coupés. Une bouche moelleuse et huileuse, ça passe tout seul.
  • Finale : Moyenne. La salinité est toujours présente, accompagnée de vanille et de vernis.
  • Verdict : Le nez est clairement bien au-dessus du reste, mais ce reste n’est quand même pas en reste (oufti, ça en fait des restes !). Très très bon, et très facile d’accès.
  • 90/100.
Compte rendu : ma (première) soirée avec Mark Watt, chez TasTToe le 26/11/2014
Glenburgie 29 ans Cadenhead’s Single Cask, 1985/2014, 55.3%, 222 bouteilles.

Le whisky sensé être phare de la soirée. Le plus vieux, le plus vénérable du lineup.

  • Nez : Des zestes d’orange, des fleurs jaunes séchées, de la vanille, de la cassonade liquide. Un nez vraiment extra qu’on a envie de humer longtemps.
  • Bouche : Doux, fin, subtil. Des zestes d’orange confits. C’est tellement fondu qu’il m’est impossible de disséquer les saveurs.
  • Finale : Des épices douces, une chaleur grandissante, de la cassonade fondante.
  • Verdict : Fin, subtil, super bon. Il fait quand même plus jeune que son âge, je trouve. Le nez est bien au-dessus du reste, qui est plus standard.
  • 89/100.

En faisant la moyenne des tiercés personnels de tous les participants à la dégustation, le classement général officiel de la soirée a été :

  1. Glenburgie 29 ans
  2. Clynelish 21 ans
  3. Glen Moray 22 ans

En ce qui me concerne, j’ai passé une excellente soirée, amusante, dans la bonne humeur, pleine d’échanges enrichissants divers (et sans babes, comme quoi c’est possible ;-) ), et accompagnée de bons whiskies à déguster. Que demande le peuple ? :-)