Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Inchgower 38 ans Maltbarn, 1975/2013, 47.3%

12 Janvier 2015, 08:42am

Publié par Bishlouk

(photo Maltbarn)
(photo Maltbarn)

Houla, on parle de vieux whisky, aujourd’hui ! Du 38 ans, c’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’en goûter ! Bon… Inchgower n’est pas non plus la distillerie la plus courue, on ne joue pas dans la même catégorie que Port Ellen ou Brora, non plus… Il faut bien avouer qu’à voir les prix des bouteilles de ces deux distilleries, il vaut mieux se tourner vers des peu connues si on veut encore pouvoir trouver des bouteilles de vieux whiskies à un prix plus ou moins accessible. Je préfère bien appuyer ce ‘’plus ou moins’’, car ici on parle quand même d’une bouteille à 250€. Ca pique un peu au portefeuille. Mais c’est du 38 ans. Pour rappel, le dernier Brora 35 ans sorti sur le marché coûte… dix fois plus.

Cet Inchgower, donc… Proposé par Maltbarn, l’embouteilleur allemand (j’en parle souvent ces temps-ci, pas vrai ?), il est disponible depuis environ un mois. Mais il a été embouteillé en 2013. Hoo, bizarre, cette affaire ! Pourquoi embouteiller un whisky, et le sortir seulement sur le marché un an plus tard ??? Bonne question, trèèèèès bonne question. Je n’en sais rien, en fait.

Trêve de bavardages stériles, penchons-nous sur cet Inchgower :

(photo Whiskybase)
(photo Whiskybase)
Inchgower 38 ans Maltbarn, 1975 / 2013, Bourbon Cask, 47.3%, 54 bouteilles

Seulement 54 bouteilles, en effet. Un split de fût ou un fond oublié dans un hangar ?

  • Nez : Une corbeille de fruits fraîchement coupés. Poire, mirabelle, mangue, un peu d’ananas et de pamplemousse. Une très légère poussière se cache derrière, ainsi que du bois vert. Les agrumes juteux se développent sur la durée, et une fraicheur herbacée apparaît. Un très chouette nez, fondu et ludique.
  • Bouche : Des fruits vanillés. Pomme acidulée, pelure légèrement amère, miel, sirop, compote. Douce, ronde. Un bonbon au dessert.
  • Finale : Courte. Légère sécheresse au palais, petite amertume dans les joues. Les fruits compotés disparaissent.
  • Verdict : Un whisky fin, subtil, léger. Pas d’une grande complexité mais facile et agréable.
  • 88/100.

Disponible (pour 250€) en Belgique chez Dram 242. Et comme il n’y en a eu que 54 bouteilles pour le monde entier, à mon avis son stock n’est pas extensible. Dépêchez-vous si vous voulez vous en procurer une bouteille.