Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Dossier ‘’irlandais’’, volet 1 : Focus sur les distilleries irlandaises

27 Février 2015, 11:35am

Publié par Bishlouk

La Saint Patrick arrivant à grands pas (non, je ne parle pas d’Aragorn), le Blog se penche sur l’Irlande, ‘’l’autre pays du whisk(e)y’’. Comme le Wallon n’est jamais dernier pour trouver n’importe quelle excuse pour faire la fête, je ne doute pas que vous ayez l’intention de boire quelques Guinness le 17 mars prochain. Et si vous optiez pour du whiskey irlandais, plutôt ?

Dossier ‘’irlandais’’, volet 1 : Focus sur les distilleries irlandaises

En effet, l’Irlande n’est pas en reste par rapport à l’Ecosse en ce qui concerne le whisky. Et d’abord, en Irlande, whisky s’écrit whiskey et pas whisky. Ça va, vous suivez toujours jusqu’ici ?

Pour s’y retrouver, le Blog vous propose un dossier divisé en plusieurs volets. Je vais d’abord aborder un peu de théorie, en vous exposant les distilleries irlandaises. Puis je vous proposerai quelques embouteillages officiels. Viendront ensuite, en deux volets distincts, des embouteillages indépendants. Un beau gros dossier pour rendre hommage au whiskey irlandais, en somme.

(photo Wikipedia)
(photo Wikipedia)

Reprenons depuis le début… de l’histoire

Comme précédemment expliqué dans un article théorique (que je vous invite à relire, je ne vais pas tout répéter, non plus :-p ), l’origine du mot ‘’whisky’’ est probablement irlandaise, tout comme la fabrication du whisky lui-même. Tac, dans les dents des Ecossais ! Certaines légendes irlandaises prétendent même que ce serait Saint Patrick lui-même qui aurait apporté un alambic en Irlande pour y produire le premier whisky !

Si aujourd’hui tous les whiskeys irlandais s’écrivent avec la dénomination ‘’whiskey’’, il n’en n’a pas toujours été ainsi. C’est du marketing pur qui a poussé une distillerie à vouloir se démarquer, en 1966, des whiskies écossais. Depuis, toutes les autres distilleries irlandaises ont suivi le pas.

Depuis 1980, une loi encadre la production de whiskey irlandais afin de protéger son appellation :

  • Au moins une double distillation.
  • La distillation et la maturation doivent se faire en Irlande (du Nord y compris).

Si l’Ecosse reste LE pays du whisky, il y a aussi des choses bien intéressantes en Irlande. Petit tour d’horizon…

Le Pot Still Whiskey

En Irlande, trois types de whiskeys sont distillés.

Le single malt et le single grain bien évidemment, comme en Ecosse (ou ailleurs). Je ne vais pas revenir sur ces types de distillat.

Le whiskey qui fait la particularité de l’Irlande est le Pot Still Whiskey. Ce whiskey se différencie de deux façons par rapport au single malt :

  • Il est distillé dans un alambic de type ‘’pot still’’ (charentais, en Français).
  • Il est distillé à partir d’un mélange d’orge maltée et d’orge non maltée (alors que le single malt n’est issu que d’orge maltée).

Le Pot Still Whiskey, en ajoutant de l’orge non maltée, a été inventé au 18ème siècle pour contourner une taxe sur le malt.

Les distilleries irlandaises

Pour comprendre l’état des distilleries irlandaises de nos jours, il faut fouiller dans l’histoire. Tout comme en Ecosse, le nombre de distilleries officielles a été étroitement lié aux lois encadrant la production de whiskey qui ont été promulguées et abrogées au cours des siècles. Je ne vais pas développer ici en détail l’histoire des ouvertures et fermetures successives des nombreuses distilleries irlandaises pendant les derniers siècles, Google est votre ami pour ça. De nos jours, il ne reste que trois principales distilleries en activité en Irlande. Et s’il n’existe seulement que trois grandes distilleries, il existe pourtant une multitude de noms différents de whiskeys irlandais. Explication.

Dossier ‘’irlandais’’, volet 1 : Focus sur les distilleries irlandaises
Bushmills

Située en Irlande du Nord, Bushmills appartient au géant Diageo. Cette distillerie ne propose pas plusieurs marques différentes ; tout est embouteillé sous la marque Bushmills.

Dossier ‘’irlandais’’, volet 1 : Focus sur les distilleries irlandaises
Midleton

Midleton est une super-distillerie, engendrée de la fusion de grands nom comme Jameson et Power’s pour former Irish Distillers Inc. Elle appartient au groupe Pernod-Ricard.

  • Les marques principales produites par Midleton :
    • Jameson (blend)
    • Paddy (blend)
    • Redbreast (Pot Still)
Dossier ‘’irlandais’’, volet 1 : Focus sur les distilleries irlandaises
Cooley
  • Fondée en 1987 par John Teeling (oui oui, le même qui est actuellement à la tête de l’embouteilleur Teeling, j’en parlerai dans un prochain article), elle est située en Irlande, non loin de la frontière avec l’Irlande du Nord.
  • Cooley est revendue au groupe Beam en 2011 (lui-même racheté par Suntory début 2014).
  • La distillerie possède aussi bien des alambics à colonne que des alambics de type Pot Still. La majorité du whiskey distillé chez Cooley est soumis à une double distillation, contrairement à la triple pratiquée chez Midleton et Bushmills.
  • Les marques principales produites par Cooley :
    • Connemara (single malt)
    • Tyrconnel (single malt)
    • Greenore (single grain)
    • Kilbeggan (blend)
Les autres

Outre ces trois distilleries ayant un long passé historique, il existe quelques très petites distilleries qui sont apparues ces dernières années. Si petites qu’elles sont pratiquement inconnues, et leur whiskey est encore très jeune, voire même pas encore assez vieux que pour être déjà appelé whiskey. Parmi elles on peut citer Dingle (depuis 2012), Kilbeggan (depuis 2007), Teeling (qui vient juste d’être inaugurée), Tullamore (depuis 2014), et West Cork (depuis 2008).