Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Face à face : quatre Springbank 12 ans Cask Strength (batch 6, 7, 8, et 10) (OB)

15 Février 2015, 07:47am

Publié par Bishlouk

Continuons notre aperçu de quelques embouteillages Springbank, voulez-vous ?

Aujourd’hui, j’aborde le cas du 12 ans Cask Strength officiel qui sort en batches sucessifs à intervalle régulier. Chaque batch est limité en nombre de bouteilles, et est, comme son nom l’indique, en brut de fût. Le premier batch est apparu en 2010. Nous en sommes aujourd’hui déjà au dixième, qui était une des nouveautés du Whisky Live la semaine passée.

(photo allthingswhisky.com)
(photo allthingswhisky.com)

Quand un whisky sort en batches clairement affichés et limités, il n’est pas rare de pouvoir déceler des différences plus significatives que dans les batches (non affichés, eux) d’embouteillages de gammes classiques. Et pour déceler ces différences, rien de tel qu’un face à face, pas vrai ?

Bon, je n’ai pas pu mettre la main sur un sample des 10 batches, mais de quatre différents et récents ; du 6 au 10 (sans le 9, toutefois). De toute façon il vous sera plus facile de trouver des bouteilles récentes que des vieux brols poussiéreux ;-)

Allez, zou !

Face à face : quatre Springbank 12 ans Cask Strength (batch 6, 7, 8, et 10) (OB)
Springbank 12 ans Cask Strength, batch 6 (2013), 53.1%
  • Nez : De la fumée de foin sec, des raisins secs, quelques fruits exotiques confits. Après aération, des notes citronnées et un tout petit peu de boue fermière. Une pointe mentholée tout là-bas, dans le fond ?
  • Bouche : Texture grasse, capiteuse. Les fruits caramélisés dominent. Des zestes citronnés, des raisins secs. Cette bouche est ronde, douce, bien équilibrée.
  • Finale : Longue. Fumée légèrement amère et sécheresse fruitée.
  • Verdict : C’est bon ! Un whisky agréable, rond, doux, équilibré, et facilement buvable.
  • 87/100.
(photo whiskybase)
(photo whiskybase)
Springbank 12 ans Cask Strength, batch 7 (2013), 50.3%
  • Nez : Nez citronné, des raisins secs. Un peu de miel. Une légère brise marine et des céréales sucrées.
  • Bouche : Sage et sucrée, liquoreuse. Très sucrée, même. Limite écœurante. Quelques épices et des raisins secs caramélisés.
  • Finale : Moyenne. Une timide explosion épicée. Chaleur en bouche. Et toujours cette impression de liqueur sucrée.
  • Verdict : Beaucoup plus liquoreux que le batch 6. Plus lisse, aussi ; moins rustique. Moins séduisant, quoi.
  • 85/100.
Face à face : quatre Springbank 12 ans Cask Strength (batch 6, 7, 8, et 10) (OB)
Springbank 12 ans Cask Strength, batch 8 (2014), 52.3%
  • Nez : Très proche du batch 6, mais un peu plus puissant néanmoins. Légère fumée sèche, raisins secs, et miel boisé. Quelques épices douces.
  • Bouche : Une corbeille de fruits secs (raisins et abricots en tête) au miel. Un peu d’épices piquantes.
  • Finale : Légèrement sèche. Explosion poivrée, fumée sèche. Un peu de menthe poivrée qui rafraichit la bouche.
  • Verdict : Assez proche du batch 6, mais les saveurs sont plus présentes je trouve. Un peu de douceur sucrée supplémentaire, aussi. De très bonne qualité.
  • 88/100.
Face à face : quatre Springbank 12 ans Cask Strength (batch 6, 7, 8, et 10) (OB)
Springbank 12 ans Cask Strength, batch 10 (2015), 53.2%
  • Nez : De la pomme sèche, une légère fumée cireuse. Un peu d’iode, aussi.
  • Bouche : Douce, mielleuse, un peu sage. Amertume fruitée. Fruits jaunes séchés au soleil. Du caramel salé et un poil de cire, elle aussi salée.
  • Finale : Moyenne. Du boisé apparaît. Les fruits séchés s’éteignent. Quelques épices persistent, perdues dans une fumée très ténue.
  • Verdict : Encore du bon 12 CS ! Je trouve que celui-ci pourrait même être confondu avec un Clynelish, en aveugle (le côté cireux, peut-être). La patte sherry est ici presque inexistante.
  • 89/100.

L’un dans l’autre, la qualité de tous les batches est très bonne. Dans ce face à face, je trouve le batch 7 en retrait par rapport aux autres, mais rien ne dit que tout seul je ne l’aurais pas un peu mieux coté. Le côté cireux / Clynelish du batch 10 m’a particulièrement séduit, mais bien évidemment on s’éloigne du profil type de Springbank. Comme personnellement je préfère Clynelish à Springbank de façon générale, ma cotation est quelque part logique.

Le Springbank 12 ans Cask Strength batch 10 est une nouveauté et arrive ces jours-ci (au prix d’une soixantaine d’euros environ) chez tous les cavistes revendant du Springbank. Il est encore possible, en cherchant un peu dans les fonds de stocks des boutiques physiques ou sur internet, de trouver des batches plus anciens. Bonne chasse !