Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Aultmore 2007/2015 Archives, 67.4%

8 Mai 2015, 06:33am

Publié par Bishlouk

Pour conclure sur Whiskybase, il était de bonne guerre de vous parler du tout dernier embouteillage en date d’Archives, qui est le nom sous lequel Whiskybase fait office d’embouteilleur indépendant. Cet Aultmore est encore tout chaud sorti du four, il vient juste d’être mis en vente il y a à peine quelques jours.

Archives mise cette fois-ci sur un jeune whisky, puisqu’il n’est âgé que de 8 ans tout pile. Distillé un 12 mars, mis en bouteille un 12 mars aussi. Mais 8 ans plus tard.

Son titrant en alcool peut faire peur de prime abord, puisqu’il titre à 67.4% ! Ça doit déboucher la tuyauterie, ce machin ! Mais comme c’est un whisky maturé en fût de sherry, peut-être que cette couche sherry va adoucir ce haut taux d’alcool. Moi qui n’ajoute presque jamais d’eau à mon whisky, cette fois-ci je vais peut-être y être contraint, aussi…

Assez extrapolé, il est temps d’y goûter…

(photo Whiskybase)
(photo Whiskybase)
Aultmore 12.03.2007 / 12.03.2015 (8 ans) Archives, Sherry Butt N°900016, 67.4%, 172 bouteilles
  • Nez : De la noisette, de la fraise confite et du caramel liquide tiennent le haut du pavé. L’alcool est bien perceptible, mais je m’attendais à pire. De la cassonade, du pain d’épice, et de la praline au chocolat blanc se développent sur le temps. Un nez très sucré, sirupeux, mélassé, et… limité écœurant. Avec de l’eau : Le nez est plus doux et plus séduisant. Les fruits rouges et secs se font plus présents.
  • Bouche : L’alcool est là, oui, mais n’arrache pas la gueule. Il est très très bien intégré pour un tel taux. De la fraise tagada, de la cassonade liquide, des épices douces, de la pastèque, du chocolat au lait. Une bouche très gourmande. Avec de l’eau : Le côté sucré / mélasse / presque rhumesque est toujours dominant, mais moins écœurant. Un léger boisé de fruits à coque apparaît.
  • Finale : Longue. La chaleur de l’alcool se fait plus présente. Ca picote un peu quand même ! Et cette chaleur reste longtemps avant de décroître et de laisser la place à de la coquille de noix à la muscade. Avec de l’eau : L’alcool est moins présent (logique ^^), et une légère sécheresse boisée apparaît.
  • Verdict : Que ce serait un fût de PX que ça ne m’étonnerait pas. Le résultat est sur du sherry gras, sucré, capiteux et qui colle aux dents. Un whisky pour les gourmands qui aiment les bonbons très sucrés… ou qui aiment les rhums de mélasse. Il est clairement plus à mon goût avec quelques gouttes d’eau.
  • 84/100 sans eau, 86/100 avec de l’eau.

Disponible pour 65 euros au Whiskybase Shop.