Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Ardbeg Corryvreckan, NAS, 57.1% (OB)

1 Août 2015, 07:08am

Publié par Bishlouk

Le "Corry" est un jeune whisky, sans âge spécifié, pilier de la gamme de base d'Ardbeg. Oui, un pilier malgré que ce soit un NAS, car plébiscité par une frange non négligeable des amateurs de tourbe. Une frange seulement, car l'autre frange est fan de l'Uigeadail, l'autre Ardbeg officiel sans âge (dont j'avais parlé l'an passé) et tout autant pilier de la gamme de base de la distillerie. Car d'après ce que j'ai pu lire à gauche et à droite, on est soit fan du "Corry", soit fan de l'"Oogie" (comme ils sont surnommés); mais rarement des deux à la fois.

L'Uigeadail m'avait bien plu. Il est temps de donner mon avis personnel sur le Corryvreckan. Lequel aura ma préférence ? Nous allons le savoir tout de suite...

Petite précision quant à la note ci-dessous: il s'agit de celle d'un batch datant de 2012, ayant un code bouteille L12302. Cela peut avoir son importance, car comme pour beaucoup d'embouteillages officiels (quelle que soit la distillerie), des différences peuvent être perceptibles entre les différents batches.

Ardbeg Corryvreckan, NAS, 57.1% (OB)
Ardbeg Corryvreckan, NAS, 57.1% (OB)
  • Nez: Ha ouais, pas de doute, c'est du gros tourbé! Phénolique, médicinal, mais aussi avec une certaine douceur fruitée (pomme jaune en tête). Les 57% n'agressent pas, c'est en fait assez équilibré mais se stabilise vite sur un monolithisme certain.
  • Bouche: Étonnamment, la bouche est d'abord mielleuse, douce, presque sucrée. Des fruits jaunes confits, beaucoup d'épices poivrées, et en toile de fond cette tourbe fumée et minérale. Une bouche puissante, mais somme toute ici aussi assez monolithique.
  • Finale: Ha là, par contre, ça pète dans les ailettes! L'alcool brûle un peu, la fumée devient âcre, et une sécheresse herbeuse s'installe. La douceur mielleuse a complètement disparu, l'ensemble est très rustique.
  • Verdict: Bien que n'ayant pas fait de face à face entre le Corryvreckan et l'Uigeadail, et me basant sur mes souvenirs, je serais plutôt un partisan de l'Oogie car je ne me vois pas particulièrement séduit par ce Corry. Un conseil: essayez les deux afin de vous placer dans l'une ou l'autre faction.
  • 85/100.

Le Corryvreckan est très largement disponible un peu partout (pour un prix très variable d'un soixantaine d'euros à plus de 80, en fonction des points de vente), principalement chez les cavistes spécialisés. Les batches peuvent évidemment varier de caviste en caviste, à vous d'inspecter la bouteille afin de savoir quel batch est entre vos mains.