Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Clynelish 16 ans Hart Brothers, 1997/2014, 54.7%

13 Janvier 2016, 07:48am

Publié par Bishlouk

Fin 2015 j'ai parlé de plusieurs Clynelish. Hé bien en voici encore un en ce début 2016 ! Il faut dire que les Clynelish en embouteillages indépendants, ce n'est pas ce qui manque... Mais après celui-ci ça devrait être plus calme en Clynelish sur le Blog, je n'en n'ai plus sous le coude à vous présenter. Bah, je trouverai bien autre chose hein !

Clynelish 16 ans Hart Brothers, 1997/2014, 54.7%

J'avais eu un premier contact avec ce Clynelish lors du Maltclan Festival organisé à Halle début 2015 (l'édition 2016 se déroulera ce dimanche 17/01, si jamais cela vous attire), où l'importateur belge de l'embouteilleur Hart Brothers présentait la gamme fraîchement débarquée en... Flandre (car encore aucun revendeur Hart Brothers en Wallonie à date d'aujourd'hui). Et je l'avais fort apprécié sur le coup, ce Clynelish, malgré qu'il soit passé en fin de festival, sur des papilles lourdement chargées.

Je m'en suis donc procuré une bouteille peu après, que je n'ai ouverte que tout récemment (non, je n'ouvre pas frénétiquement toutes mes bouteilles après achat, je suis parfois raisonnable !). Mais comme ce Clynelish est encore disponible à la vente, il n'est pas trop tard pour en parler.

Clynelish 16 ans Hart Brothers, 1997/2014, 54.7%
Clynelish 16 ans Hart Brothers, 05.1997 / 02.2014, 54.7%
  • Nez: Difficile de ne pas reconnaître Clynelish dès qu'on trempe ses narines dans ce whisky, tant le marqueur cireux saute au nez. De la cire (de toute évidence ^^) d'abeille, et beaucoup de fruits frais d'automne (pomme, poire, et zestes de mandarine). Une poussière de pollen sec se développe, tandis que la cire se fait plus discrète sur la durée.
  • Bouche: Le fruité prend ici le dessus. De la pomme jaune, du raisin blanc, et un quartier de citron. Une salinité s'installe quand on laisse du whisky tourner un moment en bouche.
  • Finale: Moyenne. Une pointe de sel à la déglutition, alors que le fruité perdure en s'éteignant lentement. Une brise boisée et fruitée virevolte alors.
  • Verdict: Il me semble difficile de trouver un mauvais Clynelish distillé en 1997. C'est quand même un bon millésime pour cette distillerie. Et ce whisky-ci n'y pas exception: il est bon, typiquement Clynelish, équilibré, savoureux et charpenté.
  • 88/100.

Encore disponible sur internet, et peut-être aussi chez Anverness (se renseigner, toutefois), pour ±95 euros.