Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

14 Mars 2016, 07:37am

Publié par Bishlouk

Le Whisky Club Waroux a été créé il y a déjà une grosse paire d'années (en septembre 2013) par Walther Herben, le Directeur Général de la commune d'Ans (près de Liège). Amateur de whisky depuis belle lurette, il a pris l'initiative de promouvoir le whisky, ce de façon officielle car le Whisky Club Waroux est une activité culturelle de la commune ! Hé oui, faire passer des dégustations de whisky pour une activité culturelle, il fallait oser; Walther l'a fait !

En une grosse dizaine de sessions (chaque session se tenant environ tous les 3 mois, autour d'un thème chaque fois différent), la réputation et la renommée du Whisky Club Waroux n'a fait que croître, pour en arriver à des soirées comptant plus de 200 personnes présentes. A cette échelle, ce n'est plus vraiment un club (et encore moins fermé), mais une "soirée mondaine" autour du thème du whisky.

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

A chaque session, donc, un thème différent. Je schématise un peu en disant que les premières sessions étaient grosse modo axées sur les bases du whisky (les différentes régions, avec en dégustation majoritairement des entrées de gammes officielles), mais une fois ces bases abordées, il fallait bien passer à autre chose et monter progressivement en gamme. C'est ce que Walther a fait, en proposant des thèmes autour des finitions spéciales, les Classic Malts de chez Diageo, les whiskies du monde, etc...

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

Le Whisky Club Waroux étant une activité officielle de la commune d'Ans, les sessions se tiennent chaque fois dans un bâtiment appartenant lui aussi à la commune, qui n'est autre que le Château de Waroux. Hé oui, se réunir dans un château pour déguster du whisky, on a connu pire comme activité.

L'historique de l'organisation grossièrement expliquée (je ne suis pas rentré dans tous les détails), parlons plus spécialement de cette session-ci.

D'abord, détail qui a son importance, c'était la première fois que j'y allais. Alors que ça se passe à 15 minutes de chez moi. Du snobisme de ma part ? Pas du tout, mais j'avoue que je n'étais pas spécialement attiré par les line-up proposés lors des sessions abordant les bases du whisky (je les connaissais pratiquement tous); ou les dates des sessions ne correspondaient pas à mes disponibilités. Il est vrai que j'avais aussi un a priori: j'avais peur que ces soirées ne tournent en réunion où tout le PS du grand Liège serait présent.

Mais mon amitié avec Walther grandissant (nous nous sommes croisés à maintes reprises et j'ai fort apprécié sa passion pour le whisky et son dynamisme à vouloir communiquer et partager cette passion), et les thèmes des sessions du Whisky Club Waroux me paraissant de plus en plus intéressants; j'étais présent à celle de jeudi dernier consacrée à l'embouteilleur Douglas Laing.

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

Le principe de la soirée était similaire aux précédentes: entrée gratuite, des tickets en vente à cette même entrée en fonction du dram que l'on veut déguster, et amuse-bouches offerts par l'organisation.

Le rez de chaussée était agencé avec des tables installées dans les alcôves, afin que des groupes voulant se sentir à l'aise puisse s'y asseoir. Au premier étage, la salle principale, le centre névralgique de la soirée, là où les verres sont servis et où la grande majorité des gens (environ 200 au total) est rassemblée. Un coin "bar" où sont installées 5 hautes tables, sur chacune d'elles trônant une des 5 bouteilles du line-up, entourée d'une armée de verres remplis et prêts à être dégustés par les amateurs présents.

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

Parlons justement, rapidement, du line-up, voulez-vous ? Les trois "Regional Malts" de chez Douglas laing (le Timorous Beastie des Highlands, le Scallywag du Speyside, et le Rock Oyster des îles), tous trois à 5€ le dram; un Glengoyne 1997 (17 ans) Old Particular à 7€ le dram; et le Jura 25 ans Xtra Old Particular, dont j'ai récemment parlé, à 9€. Un prix très honnête pour des whiskies qui le sont tout autant. Je n'ai pas pris de notes de dégustation, étant donné que seul le Glengoyne m'était inconnu (et il était sympa).

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016

En fait, outre les whiskies qui étaient bien évidemment bons (la qualité globale des produits Douglas Laing n'est plus à démontrer), c'est surtout l'ambiance conviviale et bon enfant qui a régné pendant toute la soirée qui m'a séduite. Ce n'était pas du tout un meeting politique comme je le craignais (il n'y avait même qu'une poignée d'élus locaux, amateurs de whisky et amis de Walther), et le sujet de conversation des gens avec qui j'ai eu le plaisir de discuter ne tournait qu'autour de notre passion maltée.

Bref, j'ai passé une très bonne soirée, dans une bonne ambiance, entouré de gens courtois et intéressants, en dégustant quelques bons whiskies. Que demander de plus ?

La prochaine session du Whisky Club Waroux, dont le thème sera le "brut de fût", se tiendra (toujours au même endroit) le jeudi 16 juin 2016.

Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016
Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016
Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016Compte rendu: Whisky Club Waroux, 11ème édition (spéciale Douglas Laing), le 10/03/2016