Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Jura 25 ans Douglas Laing Xtra Old Particular, 1990/2015, 54.2%

1 Mars 2016, 07:39am

Publié par Bishlouk

Douglas Laing est un des plus anciens (fondé en 1948) et des plus importants embouteilleurs indépendants écossais, à classer dans la même catégorie des "gros" en terme de stock de fûts, comme Cadenhead, Signatory Vintage, ou encore Gordon & MacPhail.

En 2013, une misbrouille entre les frères Laing engendre une scission de la société, qui va alors se diviser en deux: le nom Douglas Laing se perpétue d'un côté, tandis que la société Hunter Laing est créée d'un autre côté. Les marques et gammes sont divisées entre les deux frères / sociétés, tout comme les stocks de fûts. Naissent ainsi les gammes Old Particular chez Douglas Laing (pour contrer la gamme Old Malt Cask passée du côté d'Hunter Laing) et Xtra Old Particular (pour contrer la gamme Old & Rare, elle aussi passée du côté d'Hunter Laing).

Cette gamme Xtra Old Particular se veut être le nec plus ultra chez Douglas Laing. Les embouteillages très haut de gamme; les meilleurs fûts et, très souvent, les plus vieux. Ce qui engendre bien évidemment des prix eux-aussi très haut de gamme (traduisez: stratosphériques).

Pourtant, ce Jura-ci peut être considéré comme une exception, car son prix est assez honnête par rapport à son âge: ±170€. Pour un 25 ans, c'est dans la moyenne globale actuelle, et même "bon marché" par rapport aux prix habituels de cette gamme Xtra Old Particular.

Jura 25 ans Douglas Laing Xtra Old Particular, 1990/2015, 54.2%
Jura 25 ans Douglas Laing Xtra Old Particular, 11.1990 / 11.2015, Refill Hogshead n° DL10990, 54.2%, 249 bouteilles
  • Nez: Du fruit blanc et jaune compoté. Pas mal de vanille qui se dégage, ainsi que de la céréale maltée qui grandit. Après aération, le fruit se mélange à du coriandre.
  • Bouche: Du citron, de la pêche verte, et de la pomme mélangés à du miel pas trop sucré. Des épices piquantes très vite se montrent et grandissent. De grosses pincées de gingembre moulu par moments.
  • Finale: Moyenne. De la pelure de fruit assèche légèrement la bouche. Les épices tambourinent un moment dans les joues, puis s'éteignent lentement.
  • Verdict: Le profil de ce Jura est d'abord très classique d'un fût de bourbon, sur le fruit vanillé. Très Speyside ou Highlands. Puis les épices et les herbes aromatiques apportent une touche peu courante, peut-être plus typique à ce que peut apporter Jura (OK, j'ai peu d'expérience avec cette distillerie, j'avoue). L'alcool est bien maîtrisé, mais l'épicé piquant me semble un brin trop envahissant en bouche.
  • 85/100.

Disponible (en stock ou sur commande) chez les cavistes distribuant les produits Douglas Laing, pour environ 170€.