Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

4 Avril 2016, 06:41am

Publié par Bishlouk

Je parle assez de Massen sur le Blog pour que vous sachiez que ce supermarché situé au Nord du Luxembourg organise tous les 6 mois un festival du whisky. Je l'annonce chaque fois, et je vous en propose un compte rendu à chaque fois aussi.

Ce vendredi 1er avril et samedi 02 avril se déroulaient donc la soirée et la journée "étendues" ou les distributeurs et producteurs venaient présenter leurs produits. J'y étais, aussi comme d'habitude, le vendredi soir.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

L'édition d'avril 2016 :

Comme la dernière fois (fin 2015), le festival se déroulait dans le rayon spiritueux du supermarché, et non plus dans la salle de banquet à l'étage. Les tables étaient disséminées à cinq endroits différents dans les rayons. En entrant dans le supermarché, directement à droite une table avec Bruichladdich et Highland Park officiels. Un peu plus loin, une table haute avec une quinzaine de bouteilles de chez Cinoco (Glen Garioch, Deanston, deux Ledaig de chez Douglas Laing, Bowmore...). Encore un peu plus loin, sur la gauche, la table Glenlivet / Glenrothes. A gauche en entrant, une longue table où trônaient les whiskies de chez Diageo. Et enfin, une longue tablée, devant plusieurs rayonnages, où se trouvaient les whiskies de chez Premium Spirits (Benromach, BenRiach, Old Pulteney) et The Nectar (Teeling, Glendronach, MackMyra, The Nectar of the Daily Drams, et Signatory Vintage).

Si les 4 premières tables étaient faciles d'accès, ça a été beaucoup moins le cas pour la longue tablée Premium Spirits / The Nectar devant les rayons, étant donné que c'était là qu'il y avait le plus de nouveautés (qui attirent, logiquement, le plus de monde), mais aussi le moins de place devant la table (un espace d'environ 1m50 entre la table et la tête des rayonnages). Et en plus les animateurs de cette tablée se trouvaient devant la table au lieu de derrière, ce qui accentuait la cohue devant. Heureusement, quelque part, qu'il y avait moins de monde ce vendredi-ci que lors des autres éditions (probablement en raison de la date, juste au milieu des vacances de Pâques), sinon le stand incriminé n'aurait juste pas été accessible du tout.

L'un dans l'autre, je préfère quand le festival se tient dans la salle de banquet à l'étage, mais c'est juste mon opinion personnelle.

Du côté des absents, j'en ai remarqués deux de taille: l'Arran 18 ans officiel, récemment arrivé sur le marché, qui n'avait pas été livré à temps pour le festival; et Malts of Scotland dont aucune bouteille n'était en dégustation. Certaines rumeurs courraient depuis plusieurs semaines, mais elles se sont vérifiées: Dominiek Bouckaert (Mr The Whiskyman) a arrêté la distribution de Malts of Scotland en Belgique, reprise par Christophe Van Gijsel (Mr Billy's Whisky Barrel, un ami de Dominiek, et aussi membre du Lindores Whisky Society). Ajoutez à cela des quantités anecdotiques de bouteilles allouées pour la Belgique, ce qui fait que MoS devient difficile à trouver et à goûter dans nos contrées. "On ne peut pas être et avoir été", comme disait l'autre...

Ce que j'ai goûté :

Mine de rien et à part cela, pas mal de nouveautés à goûter quand même. Et comme d'habitude, j'ai essayé de passer en revue un peu de tout parmi ce qui me paraissait, à première vue, intéressant. Voici donc la liste (dans l'ordre de dégustation) des 12 whiskies que j'ai goûtés; et comme d'habitude en festival, ce ne sont que des impressions succinctes d'un premier contact. Certains whiskies mériteraient une repasse pour avoir un avis un peu plus affiné dessus (pas sûr que j'en aie l'occasion un jour, ceci dit).

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Deanston 18 ans, 46.3%: J'avais récemment parlé du 20 ans en Oloroso, qui m'avait bien plu, et j'avais envie de goûter ce 18 ans qui, m'avait-on dit, était assez différent. Et comme il ne titre pas haut, autant commencer la soirée par lui. Et directement, je tombe sur un truc alien, sorti de la 4ème dimension. Ce Deanston est issu d'Hogsheads, avec finition en Bourbon de premier remplissage. Mais à la couleur, au nez, et en bouche, ça ressemble à s'y méprendre à du refill en Pedro Ximenez !! Beaucoup de fruits secs, et très (mais très très) vineux. Je ne mets pas la parole de l'animateur de chez Cinoco (qui a eu l'info directement à la distillerie Deanston, lors d'un séjour là-bas) en doute, mais je suis quand même très dubitatif sur le fait que ce soit une maturation exclusivement en fûts de bourbon. Il y a une couille dans le potage quelque part, là ; et je serais curieux de connaître le fin mot de l'histoire.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Glenlossie 24 ans The Nectar of the Daily Drams, 50.7%: The Nectar fête ses 10 ans, et pour l'occasion sort plusieurs embouteillages (6 au total je crois, de mémoire; et avec finalement de jolies étiquettes). Trois étaient proposés à la dégustation. Ce Glenlossie est un Speyside classique, bien fait, mais sans surprise.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Old Pulteney 1997/2015 Single Cask pour Premium Spirits, 54.2%: Un single cask exclusivement embouteillé pour le distributeur belge, en brut de fût. Malté et légèrement iodé. Pas mauvais, équilibré et cohérent, mais pas le profil que je recherche chez Old Pulteney. Bonne finale.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Irish Single Malt Whiskey 14 ans The Whisky Agency "The Unknown", 52.4%: Comme la plupart des Irlandais qui sortent chez les embouteilleurs indépendants, la distillerie originelle n'est pas indiquée. D'où le "The Unknown" inscrit sur l'étiquette (qui est hideusement moche, soit dit en passant). Un Irlandais frais, floral, et assez sec en fin de bouche. Finale mentholée. Pas le style que je préfère chez les Irlandais.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Glen Keith 22 ans Signatory Vintage, 50.6%: Comme je recherche toujours des Glen Keith très fruités / bonbon, j'essaie d'en goûter dès que je peux. Sec en bouche, le fruit vient par après. Légère amertume. Finale sèche et florale. Pas vraiment l'ultra fruité que j'affectionne chez Glen Keith.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Mackmyra Blomstertid, 46.1%: Un whisky maturé en mélange de chêne américain, Sherry PX, et avec une finition en fûts de vin de cerise. Ça promet de l'exotisme. C'est doux, sucré, et très facile d'accès. Finale vineuse où l'on goûte la cerise (ça rappelle des finitions en fûts de Porto). Sympa, et devrait plaire aux femmes. Et à un prix honnête (50€).

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Teeling 15 ans The Revival, 46%: Un batch de 10.000 bouteilles, mélange de whisky irlandais maturé en fûts de rhum. Ce n'est évidemment pas du whisky distillé chez Teeling, puisque cette distillerie est toute jeune. Nez sympa, floral. Finale sèche et épicée. Un beau produit, bien fait. Et la bouteille est superbe, elle en jette un max.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Ben Nevis 20 ans The Nectar of the Daily Drams, 47.6%: Seconde bouteille proposée pour les 10 ans de The Nectar. Un nez Sherry assez classique. Fruits secs, tabacs, épices douces. Bouche douce, fruits secs, épices exotiques. Finale épicée et boisée. Bien fait, fin, pas agressif. Un beau Ben Nevis.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Invergordon 43 ans The Nectar of the Daily Drams, 49.4%: Troisième bouteille proposée pour les 10 ans de The Nectar. Très fin, doux, bourbonneux, légèrement épicé. Bonne longueur en bouche. Très bon. Mais un grain qui frise les 200€ (au Luxembourg), malgré son âge, ça picote au portefeuille.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Teeling 2002/2016 Single Cask, 51%: Ha, et dire que j'ai failli passer à côté ! Merci Denis de m'en avoir parlé, ça m'a permis de me pencher dessus et de le goûter. Et pour moi ça a été le meilleur rapport qualité / prix de la soirée. Nez frais et floral, fruité, top. Bouche onctueuse, végétale et fruitée. Finale sèche et épicée. Très bien dans son ensemble, équilibré. A 59€ (-10% lors du festival), c'est un très bon rapport qualité / âge / prix; j'en ai pris une bouteille.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Glen Garioch 1999/2013 batch 30, 56.3%: Un Glen Garioch officiel maturé en fûts de Sherry, et en brut de fût. Figue et raisin très secs, Sherry assez classique (mais très sec quand même). Nez très agréable, bouche plus passe partout.

Compte rendu: whisky festival chez Massen (avril 2016)

Ledaig 10 ans Signatory Vintage, 54.6%: Signatory continue de proposer des Ledaig en fût de Sherry et brut de fût. Tous les précédents ayant été bien accueillis, pas de raison que celui-ci soit mauvais. Très typique des Ledaig en Sherry, d'ailleurs: très cendré, charbon, caramélisé. Finale interminable. Très bon, comme les autres. Mais 95€ pour un 10 ans d'âge, ça me bloque.

Même si j'ai goûté de bonnes choses, je reste quand même sur ma faim. La qualité globale des nouveautés n'est pas mauvaise, mais je n'ai rien goûté d'extraordinairement bon non plus.

Et surtout, le rapport qualité / âge / prix devient de plus en plus catastrophique. Ce que je craignais dans mon bilan 2015 continue de se produire. Maintenant, et même au Luxembourg où les taxes et accises sont moindre qu'en Belgique, n'importe quel whisky de 20 ans d'âge d'une distillerie peu courue dépasse allègrement les 100 euros. Beaucoup de 10 ans d'âge commencent même à s'approcher de cette barrière, ô combien psychologique pour beaucoup de monde, fatidique. Nous allons devoir revoir nos barrières, et prendre des décisions. Continuer de suivre cette tendance, ou tout lâcher et passer à autre chose ? Décision difficile, mais qu'il va bien falloir prendre à un moment ou à un autre. Je pense de plus en plus que 2016 va être une année charnière pour moi concernant mon hobby qu'est le whisky. Je sais, je me répète, je radote, je suis chiant, j'emmerde mon monde à ressasser tout le temps la même rengaine ; mais là, la flambée des prix elle commence à me gonfler sévère :-(