Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Imperial 1995/2013 Gordon & MacPhail for Belgium, 59.4%

13 Avril 2016, 06:46am

Publié par Bishlouk

Ho, je vous parle aujourd'hui d'un Imperial !! Ça va faire plaisir à un collectionneur que je connais, ça ;-)

Si vous jetez un œil à la page listant les notes de dégustation du Blog, vous remarquerez que je n'ai parlé que d'un seul et unique Imperial jusque maintenant. C'est peu. On est bien loin de la brouette de Littlemill... C'est que, entre Imperial et moi, ce n'est pas le grand amour, en général. J'ai beaucoup de mal à en trouver un qui me plaise, du fait du profil plutôt axé sur l'agrume acidulé que j'y croise souvent. Bah, on ne peut pas être amoureux de toutes les distilleries, non plus; sinon notre portefeuille aurait fait faillite depuis longtemps (ha, on me chuchote dans l'oreillette que le mien est moribond depuis pas mal de temps déjà...).

Bref, je ne cours pas spécialement après les Imperial, mais quand j'ai l'occasion d'en goûter un, je ne crache pas dans la soupe pour autant. Et parfois, un miracle arrive, un Imperial me tape dans l’œil (mais aieheu !!).

Cet Imperial-ci, embouteillé par Gordon & MacPhail (qui est un des plus importants embouteilleurs indépendants, en terme de stock de fûts; et propriétaire de la distillerie Benromach), a été sélectionné spécialement pour la Belgique et son distributeur dans notre royaume, Whisky Warehouse. Embouteillé il y a déjà trois ans (hé oui, il était passé entre les mailles de mes filets), je viens seulement de le goûter. Hé bien...

Imperial 1995/2013 Gordon & MacPhail for Belgium, 59.4%
Imperial 14.06.1995 / 04.2013 Gordon & MacPhail for Belgium, First Fill Sherry Butt n°4892, 59.4%, 617 bouteilles
  • Nez: De pleines poignées de compote de fruits jetée au nez, c'est impressionnant ! Du raisin noir, de la pomme rouge, de l'abricot, de la pêche... Un peu de poussière de bois, et même une légère fraîcheur végétale et quelques pistils de fleur.
  • Bouche: Et ça continue... Du sirop de compote (ça existe, ça ?) de fruits jaunes et blancs, vanillés et fort sucrés. Une légère acidité de pomme verte et de citron jaune. Du miel légèrement boisé. Le tout est savoureux, gourmand, et quasi fondant en bouche.
  • Finale: Là, les épices exotiques se révèlent en feu d'artifice. Pif paf pouf ! Mais ça se calme rapidement, pour s'assagir sur du zeste d'orange et du bois noble.
  • Verdict: Cet Imperial est un whisky en premier remplissage de fût de Sherry, mais cette empreinte Sherry n'est pas spécialement évidente, sauf peut-être au nez, et encore (et quel nez, d'ailleurs !). Un Sherry Fino ou Manzanilla, peut-être ? Quant à l'alcool, quel équilibre ! Les (presque) 60% ne se ressentent pas, et ça passe tout seul. Pas besoin d'eau du tout. Un grand Imperial (Alléluia !), un grand Speysider. Hop, bouteille commandée !
  • 90/100.

Pratiquement sold out partout (pas étonnant pour un whisky embouteillé il y a 3 ans), il est néanmoins encore possible de le trouver, pour une petite centaine d'euros, normalement au Wijnhandel Sint Antonius à Kortemark (entre Roulers et la côte belge) ou online sur Bestwhisky.be.