Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Heaven Hill 19 ans Cadenhead's World Whiskies, 57.7%

14 Juin 2016, 06:35am

Publié par Bishlouk

Après une paire de whiskies de grain (cfr les Invergordon de fin mai), je vous propose un Bourbon. Un vrai de vrai, distillé aux USA, chez Heaven Hill (oui oui, la distillerie qui fournit les fûts à la distillerie belge The Belgian Owl). Mais dont le fût a vieilli en Écosse depuis 1999, dans les entrepôts de l'embouteilleur Cadenhead.

"Quel est le lien entre le whisky de grain et le Bourbon ?", me demanderez-vous. Hé bien aucun, de fait ! Sauf peut-être quelques liens communs au point de vue profil gustatif; parfois le whisky de grain peut faire penser à un Bourbon, et vice-versa.

Heaven Hill 19 ans Cadenhead's World Whiskies, 57.7%

Cette parenthèse (assez foireuse, je vous l'accorde) refermée, revenons à ce Heaven Hill.

En 2014, Cadenhead en avait sorti un autre, de 17 ans d'âge, qui avait été très très bien accueilli; tous les retours en furent positif. Tant et si bien qu'il a été sold out rapidement. Rebelote en ce début 2016, avec un 19 ans d'âge cette fois-ci. Et, sans surprise, il a été sold out avant même d'arriver dans les boutiques Cadenhead.

Je n'ai pas eu l'occasion de goûter son petit frère de 17 ans. Mais celui-ci, qu'en pense-je ?

Heaven Hill 19 ans Cadenhead's World Whiskies, 57.7%
Heaven Hill 19 ans Cadenhead's World Whiskies, embouteillé en 02.2016, Bourbon Barrel, 57.7%, 150 bouteilles
  • Nez: De la noisette grillée, des épices douces caramélisées, de l'amande vanillée, quelques raisins secs liquoreux. Une légère fumée de coque de noisette toréfiée en début de nez, qui s'estompe avec l'aération. Un nez gourmand, et aussi très fin. Après une longue aération, de fugaces volutes végétales mentholées apparaissent.
  • Bouche: Elle contraste avec le nez, car en bouche, ça dépote sévère ! L'alcool est très présent. Des notes chimiques (Colle ? Solvant ? Difficile à définir) remontent dans le nez. Le côté industriel prend petit à petit le pas sur le reste, et je me surprends à ne plus m'arrêter que sur lui.
  • Finale: Les fruits à coque (noisette et amande) reviennent en trombe, trempées dans ces notes chimiques / industrielles qui dominent la bouche.
  • Verdict: Autant le nez est enchanteur, autant la bouche tranche et envoie du synthétique, quasi industriel, dans les papilles. Où alors c'est juste moi qui suis à côté de la plaque ? Passerais-je complètement à côté de ce bourbon ? Possible, mais en tout cas j'attendais autre chose; quelque chose de plus vanillé et moins industriel.
  • 85/100 (c'est surtout le nez qui remonte ma cote personnelle).

Sold out (en Allemagne en tout cas) avant même que les boutiques Cadenhead ne soient approvisionnées, son prix de vente originel était d'environ 125€.