Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Glen Keith 29 ans Cadenhead's Single Cask, 1985/2014, 47.5%

4 Juillet 2016, 06:36am

Publié par Bishlouk

Glen Keith, j'aime bien cette distillerie, blablabla... Ça dépend quand même du profil, blablabla... J’en ai déjà parlé, blablabla... Bon, si vous suivez le Blog, vous savez ce que je veux dire, hein. Parfois c'est fatiguant d'essayer de trouver une nouvelle tournure pour dire un truc que j'ai déjà dit plein de fois. Alors suivez un peu, hein, s'il vous plaît bien ! ;-)

Glen Keith 29 ans Cadenhead's Single Cask, 1985/2014, 47.5%

Et ça fait aussi un bout de temps (plus de deux semaines !) que je n'ai plus parlé de Cadenhead, aussi. Ce Glen Keith-ci est issu de la gamme Single Cask, gamme "internationale" distribuée dans de nombreux pays, dont la Belgique. Mais Ce Glen Keith n'est plus disponible chez aucun caviste, à ma connaissance; il faut dire qu'il date déjà d'il y a deux ans.

Et, accessoirement, c'est aussi le Glen Keith le plus vieux (29 ans !) que j'aie jamais goûté.

Alors, profil hyper fruité pour ce Glen Keith, ou pas ?

Glen Keith 29 ans Cadenhead's Single Cask, 1985/2014, 47.5%
Glen Keith 29 ans Cadenhead's Single Cask, 1985 / 2014, Bourbon Hogshead, 47.5%, 108 bouteilles
  • Nez: Plein de choses sautent au nez: de la poire, des gouttes de citron, de la banane verte. Puis bien vite c'est un mélange d'anis et de menthe qui occupe le devant de la scène; avec même une pointe de fenouil qui s'invite à la fête. Un profil aromatique peu commun ! Après aération, les herbes aromatiques se font plus sages, pour rendre la parole aux fruits.
  • Bouche: En bouche, c'est tout autre chose ! Uber frutich (non, je ne parle pas Allemand, hé alors ? :-p ). De la pêche mûre, de l'ananas, du jus de pamplemousse. Du sirop de fruit frais qui coule en bouche, c'est onctueux. Miam !
  • Finale: Moyenne. L'anis mentholé revient, accompagné d'épices piquantes. L'intérieur de la bouche se prend un gros coup de fraîcheur, style Tic Tac Émile ! Le sirop de fruit s'éteint en arrière plan.
  • Verdict: La bouche est monumentale, en plein dans le fruité que j'affectionne. Par contre le nez et la finale me séduisent (beaucoup) moins, car je ne suis pas fan de menthe (dans le whisky, tout du moins), et encore moins d'anis (le Ricard et moi ne sommes pas potes du tout). Difficile de coter dans ce cas-là, pas vrai ? Alors, une première sur le Blog: la cote par moyenne ! Nez 83 – Bouche 92 – Finale 85. Ce qui donne (arrondi au plus proche)...
  • 87/100.

Sold out depuis longtemps, je crois que le prix de la bouteille se situait aux alentours de 170€ en 2014.