Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Kilkerran 12 ans, 46% (OB)

16 Septembre 2016, 05:35am

Publié par Bishlouk

Kilkerran 12 ans, 46% (OB)

Après un an d'attente, le voici enfin, ce Kilkerran 12 ans officiel; premier Kilkerran de la gamme "standard" officielle.

Je m'explique en détails, je vous sens un peu perdus....

(Les 7 "WIP" successifs, et leur code couleur)
(Les 7 "WIP" successifs, et leur code couleur)

La distillerie Glengyle a été remise en service il y a 12 ans. Le whisky produit, appelé Kilkerran (et non pas Glengyle, à cause de sombres histoires de droits légaux), a été décliné aux cours des années en work in progress pour présenter au public l'évolution du whisky sur plusieurs années. Il y a eu 7 années de work in progress, les dernières étant même proposées en deux versions, une en fût de Bourbon et une en fût de Sherry. La dernière en date en fût de Bourbon, sortie l'an passé en brut de fût, a même été mon coup de cœur de 2015. C'est dire comme j'attendais ce 12 ans officiel au tournant ! Sa responsabilité à mes yeux était grande, puisque qu'il se devait d'être une digne relève au "WIP7".

Ce successeur à mon numéro 1 de 2015 n'est pas décliné cette année en deux versions, mais en une seule (tirée à ±12000 bouteilles, dont environ 800 pour le marché belgo-luxembourgeois), composée à 70% de fûts de Bourbon et à 30% de fûts de Sherry. La date de son lancement officiel était le 12 août dernier à Campbeltown en Écosse, et il est arrivé chez nous il y a environ une semaine. Bref, il est grand temps que j'y goûte et que je vous livre mon impression !

Kilkerran 12 ans, 46% (OB)
Kilkerran 12 ans, 46% (OB)
  • Nez: Une fumée minérale calcaireuse, de la mirabelle vanillée, du zeste de citron, et un peu de mastic. Rustique et rugueux; et pourtant gourmand en même temps, avec des notes de pâte de fruits blancs.
  • Bouche: Texture huileuse et couvrante. Des épices légèrement poivrées en tête de peloton. Déferlent ensuite, pêle-mêle, de l'abricot, du miel, de la vanille, du citron confit, de la prune jaune (entre autres).
  • Finale: Moyenne. La fumée minérale refait surface, saupoudrée d'épices poivrées. Du sirop de fruits coule au fond de la gorge.
  • Verdict: Même si cette version est légèrement moins ample que son prédécesseur en brut de fût, je reste séduit par la maîtrise affichée dans ce whisky; qui est non seulement bon mais aussi gourmand, ludique, équilibré, évolutif, assez complexe (pour son âge), et qui ne soufre pas de la réduction à 46%. Ha, si tous les embouteillages officiels de toutes les distilleries pouvaient être de la même qualité...
  • 89/100.

Facilement disponible auprès de votre caviste favori, pour une cinquantaine d'euros. Hé oui, en plus son prix est abordable.