Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Ardbeg Twenty One, 21 ans, 46% (OB)

20 Décembre 2016, 06:49am

Publié par Bishlouk

Sous vos yeux ébahis... un second Ardbeg ! Deux Ardbeg l'un à la suite de l'autre sur le Blog ! Mais dingue, quoi ! ;-)

Si j'ai décidé de vous parler de celui-ci, c'est parce qu'il a fait un gros buzz quand il est sorti, il y a de cela deux mois maintenant.

Cela faisait longtemps qu'Ardbeg n'avait pas sorti un whisky en version limitée avec âge indiqué; les années précédentes des NAS nous aillant été fourgués. Et donc ce "Twenty One" est un Ardbeg officiel, et avec âge annoncé. Dingue ! Incroyable !

Tellement dingue et incroyable que les fans collectionneurs de la distillerie se sont rués dessus. Il n'était possible de le commander que via le site web de la distillerie, le 21 septembre dernier, seulement à partir de certains pays (la Belgique n'en faisant pas partie, à ma connaissance), et si on était membre du Ardbeg Committee. Ça en fait des conditions, pas vrai ? Autant jouer au Lotto, on aurait presque plus de chances de gagner...

Ha oui, détail en passant... il fallait aussi débourser 370€ par bouteille. Bim ! Un détail en effet... une paille ! Du 21 ans, réduit à 46%, vendu pour 370€. Ha ouais quand même. Et tout est parti en un clin d’œil. Dans ces conditions, pourquoi les distilleries se priveraient-elles de pratiquer des prix pour les gogos qui passent ?

Enfin quand j'écris fans collectionneurs, c'est à mettre entre gros guillemets; car très vite cet Ardbeg s'est retrouvé sur les sites d'enchères pour beaucoup plus cher. Et même pire: certains cavistes en ont achetées à Ardbeg (pour 370€, si vous suivez...) pour les revendre sur leur site web à 500 boules (voire plus) ! Franchement, ce genre de pratique de la part d'un caviste me révolte car c'est se foutre de la gueule de sa clientèle. Mais ça prouve aussi, une fois de plus, le courant nauséabond qui imprègne le monde du whisy de nos jours: le whisky n'est plus dans les mains des amateurs mais dans celles de spéculateurs en tous genres (dont une grosse parie n'en n'a même rien à foutre du produit, ni ne l'apprécie).

Errata 20/12/2016 après midi: Cet Ardbeg Twenty One ne serait pas sold out, mais encore dispo via le site Moët Hennessy (France), sous condition de s'identifier avec son login Ardbeg Committee.

Bon, bref. Ce coup de gueule éructé (ça faisait longtemps que je n'avais pas explosé, il me semble, non ?), je peux prendre ma Relaxine et revenir vers ce qui m'intéresse: le whisky lui-même, ce qui est dans la bouteille, le liquide qui se déguste.

Cet Ardbeg Twenty One est un assemblage d'ex fûts de Bourbon de 200 litres, pour un total de 8268 bouteilles (j'ai connu plus limité, hein ^⁾ non filtrées à froid, mais réduites à 46%. Cet embouteillage est sensé rendre hommage à la période sombre d'Ardbeg, le début des années 90 où elle avait failli fermer ses portes et où la production était réduite à son minimum. Quand je constate la machine marketing qu'est devenue Ardbeg, je me demande si elle n'aurait pas mieux fallu qu'elle décède à cette époque (oui je sais, je suis une langue de vipère :-p )...

Ardbeg Twenty One, 21 ans, Ex-Bourbon casks, 46%, 8268 bouteilles (OB)

  • Nez: De la tourbe médicinale marquée, la pharmacie n'est pas loin. Arnica, camphre, plantes médicinales. Derrière ça, un fruité timide de pomme et d'écorce de citron.
  • Bouche: Haaa, le pneu cramé enrobé d'asphalte est là ! Il m'avait (presque) manqué... Derrière ce gros tourbé, du sirop de fruit jaune arrive à tirer son épingle du jeu. Déboule ensuite des épices poivrées.
  • Finale: La chute en piqué... C'est ici que la réduction montre toute sa faiblesse (et son non sens). Les saveurs intéressantes s'évanouissent d'un coup, une vague aqueuse et insipide balaie tout et ne laisse qu'une sécheresse amère derrière elle.
  • Verdict: Le nez et la bouche me paraissent assez typiques d'Ardbeg (officiel); mais je ne suis pas un spécialiste, ceci dit. Il y a néanmoins de la cohérence et de la complexité... jusqu'à ce qu'on aborde la finale; et là "bardaf c'est l'embardée", plantage dans le décor.
  • 84/100 (le nez et la bouche sauvent l'ensemble du naufrage).

Bien évidemment sold out rapidement (ou presque) sur le site web d'Ardbeg, au prix originel de 370€; vous pouvez maintenant (très) facilement le trouver à partir de 500 euros sur les sites d'enchères ou certains web shops de cavistes sans vergogne. Ce qui est néanmoins rassurant (et presque jouissif), c'est qu'à ce prix là ces bouteilles ne partent pas. Il y a plus de 20 Ardbeg Twenty One en vente sur le Whiskybase Market, et par conséquent plus de 20 spéculateurs du dimanche qui sont mariés avec leur quille. Bien fait pour leur pomme :-).

 

Allez, on passe à autre chose dès la prochaine note sur le Blog. Assez d'Ardbeg pour le moment (et pour un bon bout de temps, je pense).