Le Blog Wallon sur le Single Malt - whisky.over-blog.com

Mortlach 27 ans Cadenhead's Sherry Cask, 1988/2016, 52.6%

24 Décembre 2016, 09:08am

Publié par Bishlouk

Certaines saisons, au même titre que certains moments de la journée, se marient mieux avec certains types de whiskies qu'avec d'autres.

En hiver, quand il fait froid, la majorité des amalteurs a tendance à privilégier les whiskies tourbés ou maturés en fûts de Sherry Oloroso ou PX de premier remplissage (les "Dark Sherry" bien foncés, bien imprégnés). Je ne déroge pas à cette règle majoritaire, j'ai moi aussi tendance à me verser un whisky plus rustique et/ou gourmand en période hivernale.

Même si cette année l'hiver n'est pas (encore) glacial, nous sommes en période de Noël, que diable !

 

Du Mortlach en fût de Sherry, ça pourrait parfaitement faire l'affaire; surtout si il comporte un côté "crassouillet" comme parfois Mortlach peut avoir. Et justement, c'est ce qui m'attire chez Mortlach. Si c'est pour avoir un Xième Speysider en fût de Sherry au profil ultra classique, je ne vois pas la valeur ajoutée d'aller creuser chez Mortlach.

 

Mais ce mariage Mortlach / fût de Sherry / Cadenhead me fait aussi un peu peur. En effet, il y a deux ans, je m'étais offert un Mortlach 25 ans de chez Cadenhead, aussi en fût de Sherry. Et je l'avais trouvé immonde, un des pires whiskies que j'avais jamais goûté (non, je n'en ai pas parlé sur le Blog à l'époque) ! Celui-ci serait-il un sister cask, ou complètement différent ? Let's taste...

Mortlach 27 ans Cadenhead's Sherry Cask, 1988 / 11.2016, 52.6%, 498 bouteilles

  • Nez: D'abord un nez whisky Sherry typique: du bois poli, de la noix, du chocolat noir, des fruits noirs confits, un trait d'orange. Gourmand. Une austérité de bois noble traité s'installe petit à petit.
  • Bouche: Attaque alcooleuse un peu agressive au premier contact, il faudra attendre la seconde gorgée pour s'habituer. Un mélange fondu de fruits noirs et rouges, secs et confits; de caramel presque brûlé, de zeste d'orange, et de bois vernis. Le sucré augmente au fil du dram.
  • Finale: Courte. Le bois assèche la bouche; il est accompagné de paraffine huileuse. Du caramel vanillé et fort sucré surgit dans la gorge.
  • Verdict: Pas de marqueurs "crasseux" dans ce Mortlach-ci, juste un peu de vernis, de huileux, et d'austérité (ce qui n'est déjà pas si mal). Un profil Sherry assez classique, même si l'évolutivité en cours de dram est à souligner. Un whisky agréable et bien fait (surtout à partir de la seconde gorgée), plutôt sur le boisé / sucré que sur les épices de Noël.
  • 88/100.

Disponible pour 165€ à la boutique Cadenhead de Cologne.

 

J'en profite pour vous souhaiter un bon réveillon, et je vous donne rendez-vous demain sur le Blog pour le dram de Noël !! :-)